Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Octobre 2018, 08h42

Au lendemain du débat donc, Le sénateur LR du Loiret annonce qu’il votera « blanc », dimanche, au second tour de la présidentielle.

« Mon choix a toujours été clair et je n'ai jamais eu à le regretter. Dimanche 7 mai, pour la première fois, je n'aurai pas la réponse à ma vision de l'avenir pour notre France », Éric Doligé, sénateur LR du Loiret.

Résumé: 

A TRANCHÉ - Au lendemain du débat du second tour de la présidentielle, révélant au grand jour l’impréparation de la candidate du Front National pour assumer la fonction suprême de l’État français mais aussi son vrai visage, le sénateur Les Républicains du Loiret, Éric Doligé, annonce, « la mort dans l’âme et pour la première fois » qu’il votera « blanc ». Signe de la liquidation du front républicain. La mobilisation de 2002 n’est donc plus qu’un lointain souvenir, bien que le danger de l’extrême droite demeure réel avec une Marine Le Pen a 21% au premier tour...

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici