Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 27 Mai 2018, 16h00

La député PS du Loiret est cosignataire d’une proposition de loi qui vise à empêcher les détournements de signatures pour les scrutins de liste.

Des nouvelles dispositions qui ciblent les « pratiques, exclusives du Front national », comme cela fut contesté à Orléans, lors des municipales de mars 2014. 

Résumé: 

FRAUDE. Lors des élections municipales de mars 2014, la ville d’Orléans n’avait pas été épargnée par le scandale. Sur la liste présentée par le FN, et conduite par Philippe Lecoq, on trouvait plusieurs nonagénaires et octogénaires, dont une femme atteinte de la maladie d’Alzheimer et qui, une fois interrogée par les médias, se demandait bien par quel hasard  son nom figurait sur une liste politique. C’est précisément pour éviter de tels détournements dans les scrutins de liste, et singulièrement à l’approche des élections régionales de décembre, que Valérie Corre, députée socialiste de la sixième circonscription du Loiret, a cosigné (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici