Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Novembre 2017, 08h05

En février dernier, le député du Loiret présentait sa loi dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. Les députés EELV avaient dénoncé un texte anti-Greenpeace. Explications.

Toute intrusion dans une centrale nucléaire sera désormais punie d'un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende

Résumé: 

LOI. Le 5 février dernier, Claude de Ganay, député du Loiret, défendait dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale sa proposition de loi visant à alourdir les sanctions pénales prises à l'encontre de celles et ceux qui s'introduisent dans les centrales nucléaires françaises. Or, cette proposition de loi vient d’être promulguée par le Président de la République et publiée, ce jeudi 4 juin 2015, au Journal Officiel. (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici