Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Novembre 2017, 08h16

Devant le Congrès à Versailles, Emmanuel Macron a défini, ce lundi, un cap. Son discours n’a pas étonné les parlementaires du Centre-Val de Loire. 

« C’est l’allocution d’un chef d’entreprise qui a réuni ses cadres… Je ’ai rien appris de nouveau sur le fond que les thèmes développés durant la campagne présidentielle », Claude de Ganay, député LR.

Résumé: 

VERSAILLES - Le premier discours solennel à la nation du président Macron a manqué de souffle voire de clarté, ce lundi devant le Congrès convoqué à Versailles. Alors certes, il s’agissait surtout de ne pas empiéter sur les plates-bandes d’Edouard Philippe, à la veille de son discours de politique générale. Et de « fixer le cap du quinquennat », comme le rappelle Stéphanie Rist, député LREM du Loiret (1ère circonscription). Sauf que rien de bien nouveau sous le soleil...

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici