Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Décembre 2017, 20h49

Au lendemain de l’annonce de la fin des contrats aidés dans le Loiret, le Département explique comment il entend tout de même aider au retour à l’emploi les publics en difficulté.

 « La prise en charge de 70% du SMIC (base 20 h par semaine) pour ce public représentera un reste à charge pour l'employeur d'environ 275 € chargé. »

AVEC LES MOYENS DU BORD - Suite à l'annonce de l'Etat de mettre fin aux contrats aidés existants, les maires de nombreuses communes loirétaines ont fait part des difficultés générées par cette décision. Le Département du Loiret continue donc à mettre l'emploi au cœur de sa politique. « Déjà mobilisé pour accompagner les publics en difficulté vers le retour à l'emploi », la collectivité poursuit son engagement par la mise en place d'un plan action emploi (voté en session d'octobre).

Recruter des bénéficiaires du RSA demandeurs d'emploi

Ainsi, pour faire face aux difficultés rencontrées par la fin des contrats aidés, le Département propose aux communes de pouvoir recruter des bénéficiaires du RSA demandeurs d'emploi. Ces recrutements s'inscriront dans le cadre de contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE), d'une durée de 20 h, pour 6 mois renouvelables (24 mois maximum, sauf public spécifique pouvant aller jusque 60 mois). « La prise en charge de 70% du SMIC (base 20 h par semaine) pour ce public représentera un reste à charge pour l'employeur d'environ 275 € chargé », explique-t-on.

Un courrier a été envoyé aux maires des communes du Loiret pour les en informer.