Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 27 Mai 2018, 16h10

Les écologistes ont une nouvelle fois flirté avec les limites de l'exercice du pouvoir gouvernemental, soutenant, non pas leur partenaire politique (le PS) mais les opposants au Premier ministre. Mais quid de l'alliance locale PS-EELV en cette période électorale ? 

Les écolos d'EELV apparaissent donc, une fois encore, comme les éléments perturbateurs d'une majorité PS sans cohésion idéologique

Résumé: 

PARTENAIRE PARTICULIER - La vocation d'un parti n'est pas seulement de soutenir son allié, dans le cas d'une alliance, mais de laisser exprimer ses idées, son courant de pensée, afin qu'il puisse apporter ses valeurs, et donc une vraie complémentarité au projet de l'élu ou du candidat censé appréhender l'exercice du pouvoir. Pas facile cependant de composer avec les velléités des uns et l'engagement des autres. Le gouvernement Ayrault, affublé de ses « partenaires » écologistes depuis un an et demi, en est un exemple criant. 

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici