Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 23 Mai 2018, 07h11

Le 18 mars aura lieu le premier tour des législatives partielles dans la 4ème circonscription du Loiret. En juin dernier, ils étaient 11 candidats, huit mois plus tard, ils sont un de plus. 

Outre Jean-Pierre Door (LR) et Mélusine Harlé (REM), on retrouve comme prévu Ludovic Marchetti pour le Front national et Jalila Gaboret pour le Parti socialiste.

NOUVELLE DONNE - La liste des candidats aux élections législatives partielles dans la 4ème circonscription du Loiret, dont le premier tour aura lieu le 18 mars, a été clôturée vendredi soir. Alors qu’ils étaient onze candidats le 11 juin dernier, ils seront finalement 12, le mois prochain, sur la ligne de départ pour briguer un mandat de député. Un nouveau scrutin rendu nécessaire par l’invalidation de l’élection du député-maire de Montargis, Jean Pierre Door (LR), à la suite de quelques irrégularités constatées par le Conseil constitutionnel en décembre. 

Les douze candidats de ces élections législatives partielles

Capture d’écran 2018-02-24 à 10.01.10.png

Outre Jean-Pierre Door (LR) et Mélusine Harlé (REM) qui n’avaient été départagés que par huit voix en juin au second tour de scrutin, on retrouve, comme prévu, pour cette nouvelle élection Ludovic Marchetti pour le Front national et Jalila Gaboret pour le Parti socialiste. Il y a beaucoup de changements ensuite chez les formations politiques plus confidentielles avec des candidats qui ne sont plus les mêmes que ceux proposés il y a huit mois ou de nouvelles candidatures.

Un fort taux d'abstention à prévoir 

Reste que la victoire finale devrait se partager entre les deux finalistes de juin dernier avec une vraie difficulté à établir un quelconque pronostic tant ce second scrutin ne ressemble plus au premier. Depuis, la vague REM s’est très largement affaiblie comme en témoigne les défaites des deux candidats REM lors des législatives partielles qui ont eu lieu, début février, dans le Val d’Oise et sur le territoire de Belfort. Et ces deux scrutins ont été marqués par une très forte abstention - plus de 80% des inscrits ne se sont pas déplacés dans le Val d’Oise, contre 74% à Belfort -, et il serait surprenant que cette nouvelle élection partielle fasse déplacer les foules dans les bureaux de vote de la 4ème circonscription. À qui profitera cette nouvelle distribution des cartes ? Bien difficile de le dire même si l’ancrage politique de Jean-Pierre Door est sans aucun doute un avantage …

La rédaction. 

Résultats du premier tour en juin dernier.

Capture d’écran 2018-02-24 à 09.55.43.png