Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Octobre 2017, 09h06

Pas une fausse note dans le discours du chef de l’État, jeudi matin à Orléans. Les élus ont « pleinement » adhéré à sa vision. 

« Sur le discours, il n’y a pas un mot à changer », selon Frédéric Cuvillier (SE) ; « Aujourd’hui, il a donné une feuille de route », Richard Ramos (MoDem) ; « Je me reconnais pleinement dans ce discours », Christophe Chaillou (PS) ; «Je n’enlève pas un mot de ce que j’ai entendu», Marie-Agnès Linguet (UDI), etc.

Résumé: 

RÉACTIONS - Tous, unanimement, ont rendu hommage au discours prononcé, jeudi, par le chef de l’État, à la préfecture d’Orléans. Tandis que certains y ont vu une portée quasi « philosophique », d’autres ont surtout retenu les engagements précis d’Emmanuel Macron qui souhaite simplifier les procédures de demandes d'asile et travailler à un accueil des personnes arrivant sur le sol français. Et ce, en réaffirmant avec une certaine fermeté la distinction « entre les demandeurs d'asile et les migrants économiques »...

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici