Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Octobre 2017, 09h14

Ce centre de déradicalisation est fermé. L’expérience gouvernementale a tourné au fiasco. Pour le Front national, «la réponse était inadaptée et l’échec prévisible».

« Ni l’Etat ni la Région ne sont en mesure de proposer une solution pour la reconversion du site, dont les salariés vont devoir être reclassés ». 

Résumé: 

FIASCO - Le seul centre de déradicalisation en France, situé à Pontourny en Indre-et-Loire, doit fermer ses portes. «L'expérience ne s'est pas révélée concluante», a déclaré le ministre de l’Intérieur en fin de semaine dernière. D'une capacité de 25 personnes, le centre n'accueillait plus aucun pensionnaire depuis février. Il n'a au total accueilli que neuf pensionnaires et aucun d'entre eux n'a suivi le programme jusqu'à son terme.

Prompt à réagir sur le sujet, le Front national, « opposé depuis le départ à ce projet », boit aujourd’hui du petit lait. « Sur le fond, la réponse était inadaptée et l’échec prévisible. Il était illusoire de penser que des individus en phase de radicalisation feraient volontairement la démarche de suivre un stage destiné à leur enseigner aux frais du contribuable une « bonne » lecture du Coran. » (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici