Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 26 Février 2018, 00h49

AFP

Pour la première fois au monde, la notion de préjudice affectif en lien avec la mort d'une pop-star est reconnue. Myriam Walter, présidente de l'association "Michael Jackson Community", basée à Montargis (Loiret), est à l'origine de cette procédure.

Ils sont seulement cinq à avoir fait la démonstration - historique - de cette affliction

Résumé: 

JUSTICE - Le Tribunal de Grande Instance d'Orléans a condamné, ce mardi 11 février, le Dr Conrad Murray à verser 1 euro symbolique aux cinq fans de Michael Jackson. Pour la première fois au monde, la notion de préjudice affectif en lien avec la mort d'une pop-star est reconnue. Myriam Walter, présidente de l'association "Michael Jackson Community", basée à Montargis (Loiret), est à l'origine de cette procédure. 

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici