Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Juillet 2017, 16h26

TRIBUNE - Face au danger représenté par l'extrême droite pour les valeurs de la République et pour la liberté de la presse, apostrophe45 a sollicité un certain nombre d'élus locaux et citoyens engagés pour qu'ils rédigent une tribune explicitant les raisons pour lesquelles, selon eux, il est impératif de faire barrage au Front national, lors du second tour de l'élection présidentielle, dimanche. Les membres orléanais du collectif citoyen CiTLab et sympathisants ont répondu favorablement à l'invitation de la rédaction, en rédigeant cet appel personnel que nous vous livrons in extenso.

« Ce sont les derniers jours pour convaincre les indécis et les défenseurs du vote blanc d’aller voter pour notre démocratie et notre République. Il est important pour nous que les citoyens de notre métropole se mobilisent pour dire haut et fort que notre République et nos valeurs de Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité sont plus fortes qu’une éventuelle déception personnelle de ne pas avoir vu figurer au deuxième tour des élections présidentielles le candidat de gauche comme de droite, qu’on a pu soutenir au premier tour. 

Les lois fondatrices de la liberté de la presse, la liberté syndicale, la liberté d’association et sur la laïcité, entre autres, ont plus d’un siècle. Les valeurs de l’Europe sont partagées et garantes de paix depuis 70 ans. La France a été et reste un modèle de liberté qu’il nous faut continuer de défendre et porter haut et fort. 

«Avec le FN, ne nous trompons pas, ce n’est pas seulement un programme politique qu’il nous faut combattre. C’est une vision»

Avec le FN, ne nous trompons pas, ce n’est pas seulement un programme politique qu’il nous faut combattre. C’est une vision : celle d’une société raciste, antisémite, inégalitaire, homophobe, sexiste et liberticide. Le FN c’est un fonctionnement autoritaire, clivant et niant les minorités, qu’il nous faut combattre. Le FN surfe sur la montée des égoïsmes, la peur des étrangers et l’opposition à l’Europe. 

Le FN a préempté depuis trop longtemps nos mots et symboles républicains. Le FN n’est pas plus écologique, fraternel ou patriote aujourd’hui qu’hier. Il est toujours nationaliste, autoritaire, souverainiste et passéiste. 

Alors qu’il nous faut construire une Europe sociale et politique, l’extrême-droite propose de s’en retirer. Alors que nous devons nourrir un patriotisme européen et travailler à un vivre-ensemble de ses différents peuples, le FN nous propose de nous refermer sur nous-mêmes. 

«Demain, il faut que le score du FN soit le plus faible possible pour ne pas craindre des législatives dévastatrices»

Nous nous adressons aux citoyens de gauche et de droite, militants ou non, et à tous ceux qui sont tentés par l’abstention ou le vote blanc.
Nous leur disons que nous sommes convaincus que les méthodes d’exercice du pouvoir doivent être réformées et aller vers plus de participation des citoyens, et que nos gouvernants doivent répondre à l’urgence sociale actuelle. Mais nous leur disons que s’abstenir c’est donner une voix à Marine Le Pen et au FN.

Demain, il faut que le score du FN soit le plus faible possible pour ne pas craindre des législatives dévastatrices.
Et nous leur demandons d’aller voter Emmanuel Macron, dimanche, car c’est la seule voie possible pour garder notre liberté de parole et de réunion, la paix dans notre pays et dans l’Europe. 

Nous leur disons que voter pour Emmanuel Macron, ce n’est pas épouser pour autant son projet mais c’est voter pour un avenir de lutte sociale possible dans la maison républicaine. »

Texte co-signé par des membres du collectif citoyen CiTLab et sympathisants :

Philippe Rabier, Marie-Madeleine Mialot, Bertrand Hauchecorne, Annick Potel, Pierre Potel, Christophe Lavialle, Margaret Missimilly, Thierry Mouron, Michèlle Ollivier Rey, Stéphane Girard, Suzanne Le Tirant, Yves Prouet, Daniella Fuenzalida, Gérard Sustrac, Maurice Foucher, Elise Chasle, François Paumier, Stéphane Liévin, Morgan Colas, Sophie Lorenzi, Jean Paul Briand, Alain Dalgalarrondo, Mohamed Rhoulam, Hubert Bouquet, Monique Bertin, Murat Yilmazgiller, Emmanuel Dupuis, Laurent Gougis, Georges Orsingher, Claude Sullerot, Eric Botton, Monique Lemoine, Claire Narbonne, Jean-Luc Thiébault, Philippe Legrand. 

Le collectif CiTLab est un collectif non partisan composé de citoyen-ne-s engagé-e-s de sensibilités politiques différentes.

a57821_e095b52b6dc14f9987ceaa0e010e5f5f-mv2.png
Pour en savoir plus, cliquez ICI.