Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Novembre 2018, 01h52

Le président du groupe d’amitié France-Tunisie au Sénat accueillait le ministre des Affaires étrangères de Tunisie, lors des attentats.

Pour Jean-Pierre Sueur, les terroristes islamiques ont attaqué la Tunisie car le pays, gouverné aujourd'hui par Beji Caid Essebsi, symbolise une transition démocratique sans violence

Résumé: 

TERRORISME. Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret, est également président du groupe d’amitié France-Tunisie. À ce titre, il accueillait, mercredi, au Sénat, le ministre des Affaires étrangères de Tunisie, Taïeb Baccouche, au moment donc où l'attentat terroriste a été perpétré dans le musée du Bardo, à Tunis. Jean-Pierre Sueur livre son analyse sur les probables motivations de ces fanatiques djihadistes - l'attentat ayant été revendiqué par l'État islamique - et assure que la France doit aider la Tunisie à surmonter cette épreuve qui va, dans un premier temps, considérablement fragiliser son économie. (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici