Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Août 2018, 08h46

Olivier Geffroy, élu en charge de la sécurité à Orléans, estime que les policiers municipaux doivent suivre une formation en cas d'attentat.

« Il y a un silence assourdissant sur la manière de traiter les polices municipales qui peuvent être, elles aussi, confrontées à un attentat. Je trouve cela choquant. »

Résumé: 

INTERVENTION - Après Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray (près de Rouen) pour ce seul mois de juillet, la mairie d'Orléans, sous drapeau Les Républicains, a récemment adressé une requête au préfet, afin qu'il accorde aux policiers municipaux l'accès à la formation des unités qui arriveraient en premier sur les lieux d'un attentat. Olivier Geffroy, adjoint au maire en charge de la sécurité et de la tranquillité publiques à Orléans, explique à apostrophe45 les motivations de cette demande très particulière. 

apostrophe45. Qu'est-ce qui vous a décidé à adresser au préfet une demande de formation spécifique pour la police municipale au cas où elle devrait intervenir en premier sur le lieu d'un attentat à Orléans ?
Olivier Geffroy (adjoint à la sécurité et à la tranquillité publique à la Ville d'Orléans). J'ai été un lecteur extrêmement attentif du rapport de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats depuis le mois de janvier 2015 (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici