Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 27 Mai 2018, 17h55

Le Cercil- Musée Mémorial des enfants du Vel d'Hiv propose durant l'été des rendez-vous pour tous les publics, et notamment des ateliers pour appréhender autrement l'histoire de la Shoah. 

Le Cercil est situé au n°45, rue du Bourdon-Blanc, à Orléans. Informations et réservations au 02.38.42.03.91.

MEMOIRE. Durant tout l’été, excepté une parenthèse de quinze jours du 1er au 15 août, le Cercil-Musée Mémorial des enfants du Vel d’Hiv propose des rendez-vous traditionnels et d’autres innovants à l’adresse de tous les publics, avec la volonté permanente de faire vivre la mémoire des camps d’internement de Pithiviers, Beaune-la-Rolande et de Jargeau.

D’ailleurs, au-delà même des rendez-vous réguliers, le Cercil accueille durant l’été des familles de déportés qui ont migré aux quatre coins du monde après la Shoah. « Des enfants juifs qui ont survécu à l’Occupation, ceux qui ont échappé à la mort aussi, des enfants cachés, viennent au Cercil pour découvrir notre travail et nos expositions », explique Hélène Mouchard-Zay, présidente du Cercil.

En ce qui concerne les événements proposés par le Cercil, il faut citer la poignante exposition « Héritiers, portraits de rescapés », qui lie le témoignage historique et l’esthétisme photographique. 

IMG_9812.JPG
L'exposition « Héritiers, portraits de rescapés ». (Photo. apostrophe45)

Le jeudi 7 juillet, un atelier ouvert à tous proposera une réflexion sur « La mémoire de la Shoah par la chanson » au cours duquel les participants seront invités à étudier des chansons françaises évoquant la Shoah – contemporaines souvent avec Jean-Jacques Goldmann ou les Rita Mitsouko – afin d’en décortiquer le champ lexical, la mélodie, l’audience reçue… Dans sa célèbre chanson Nuit et Brouillard, Jean Ferrat, parlait justement de la nécessité d’utiliser les mots, même ceux de la chanson par tradition appelée à une forme de légèreté, pour faire vivre cette mémoire. « On me dit à présent que ces mots n'ont plus cours, Qu'il vaut mieux ne chanter que des chansons d'amour, Que le sang sèche vite en entrant dans l'histoire, Et qu'il ne sert à rien de prendre une guitare, (…) Je twisterais les mots s'il fallait les twister, Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous étiez », chantait en 1963 Jean Ferrat.

Le mardi 12 juillet, à 15 heures, le Cercil organise une visite commentée sur les traces de l’ancien camp de Pithiviers, avec un rendez-vous prévu devant l’ancienne gare de Pithiviers.

Dimanche 17 juillet, Place de la République à Orléans, à 10 heures, une cérémonie officielle aura lieu pour la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux « Justes » de France. 

Mardi 19 juillet, à 15 heures, Hélène Mouchard-Zay, présidente du Cercil-Musée Mémorial des enfants du Vel d’Hiv, fera une visite commentée du Musée-Mémorial.  

IMG_9848.JPG
Le musée est situé dans les locaux du Cercil, au n°45, rue du Bourdon-Blanc. (Photo. apostrophe45) 

Le jeudi 21 juillet, à 15 heures, un atelier, intitulé « Dessins animés et propagande », proposera d’étudier « comment sous les crayons nazis, vichystes et américains, le totalitarisme et l’antisémitisme ont été martelés par les uns et combattus par les autres ».  

Mardi 26 juillet, à 15 heures, projection du film-documentaire « Je reviendrai » de Jean Barat, qui retrace le parcours de Zysman Wenig,  l’un des premiers Juifs arrêtés en France. Une projection qui se déroulera en présence de Jacques Wenig, le fils de Zysman Wenig.

Jeudi 18 août, à 15 heures, nouvelle visite commentée du Musée-Mémorial.

IMG_9853.JPG
Une salle du musée est dédiée au souvenir des enfants déportés. (Photo. apostrophe45)

Samedi 20 août, à 15 heures, visite commentée sur l’ancien camp de Pithiviers, par Nathalie Grenon, directrice du Cercil. Rendez-vous au cimetière de Pithiviers.

Mardi 23 août, à 15 heures. Projection du film de Clara Kuperberg, « Art Spiegelman – traits de mémoire », suivi par un atelier ouvert à tous sur le thème « Shoah et bande dessinée ».

Jeudi 25 août, à 15 heures, visite commentée du Musée-Mémorial par Hélène Mouchard-Zay, présidente du Cercil.

Samedi 27 août, visite commentée sur les traces de l’ancien camp d’internement de Jargeau, par Nathalie Grenon, directrice du Cercil.

Dimanche 28 août, à 15 heures, visite commentée du Musée-Mémorial par Hélène Mouchard-Zay, présidente du Cercil.

La rédaction.