Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Juillet 2018, 23h37

Il y a tout juste trente ans, à 20 h 55 précises, quatre membres d'Action Directe étaient «cueillis» dans une ferme du Loiret, à Vitry-aux-Loges.

La police saisit dans la longère huit armes, trente kilos d’explosifs, de nombreux documents, du matériel d'écoute et même une cache destinée à garder une prochaine cible enlevée.

Résumé: 

TERRORISME - C'était le 21 février 1987. Quatre membres d'Action Directe (AD), groupe armé anarcho-communiste, étaient localisés et arrêtés dans une ferme du Loiret, à Vitry-aux-Loges. Ses membres ont revendiqué plus de quatre-vingt attentats ou assassinats en France entre 1979 et 1987. Cette période est appelée les « années de plomb », dans la droite ligne des Brigades Rouges en Italie. Jean-Marc Rouillan, Nathalie Ménigon, Joëlle Aubron et Georges Cipriani sont devenues « la cible prioritaire » pour Charles Pasqua, nommé ministre de l'Intérieur, le 20 mars 1986, un avant donc leur arrestation.

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici