Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 22 Février 2018, 15h58

La drogue, interceptée lundi par les gendarmes à bord d’un véhicule près de Vierzon, était destinée à alimenter le marché orléanais.

Outre le conducteur du Porsche Cayenne, trois autres personnes ont été interpellées dans le Loiret

FAIT DIVERS. Une saisie considérable et l’aboutissement d’une enquête ouverte il y a un an et demi : lundi 15 février, à 20h38, les gendarmes de la Section de recherches d’Orléans, appuyés par les militaires du GIGN, ont intercepté à Vatant, près de Vierzon (Cher), sur l’A20, une Porsche Cayenne en provenance d’Espagne : dans son coffre, les militaires ont mis la main sur « 24 valises marocaines », autrement dit des ballots de drogue de 32 kg chacun, soit un total de 770 kg de cannabis d’une valeur marchande de 2 millions d’euros, a indiqué une source judiciaire. Une drogue destinée à alimenter le marché orléanais. 

55.000 euros en liquide et un pistolet automatique

Après l’arrestation du conducteur, trois autres suspects ont été interpellés dans le Loiret au domicile desquels les gendarmes ont saisi 55.000 euros en liquide, une machine à compter les billets, un pistolet automatique de calibre 7.65 mn, et diverses munitions. 

Cette saisie est le résultat d’une enquête d’un an et demi ouverte après la découverte, en juillet 2014, d'un véhicule accidenté et abandonné par son chauffeur, et dont il s'avérait qu'il avait servi à transporter des stupéfiants en provenance d’Espagne. Mois après mois, les enquêteurs de la gendarmerie ont ainsi identifié « une équipe de malfaiteurs originaires d'Orléans qui a mis en place une organisation effectuant des importations de résine de cannabis depuis le Maroc via l'Espagne », selon le parquet d’Orléans. 

CbgdJ0QWIAAWP9_-1.jpg-large.jpeg

De surveillances en filatures

Les surveillances et les filatures, menées par les gendarmes de la section de recherches d’Orléans, de jour comme de nuit, ont permis de prendre la mesure de l'intense activité de ce réseau orléanais, et d’être informés qu’une importante opération était en préparation pour le mois de février. La saisie réalisée lundi soir en dit long sur le positionnement d’Orléans dans la cartographie du trafic de cannabis à l’échelle nationale.

La rédaction