Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Novembre 2018, 02h05

Peu de chance pour les 500 naufragés de l'A10, bloqués à Orléans et à Saran depuis mardi, de regagner, ce jour, leur voiture et leur domicile.

« L'eau a continué de monter durant la nuit et il y a encore beaucoup d'eau sur l'A10. Elle ne s'écoule que très lentement et les pompiers envisagent de la pomper », selon le préfet du Loiret.

Résumé: 

PATIENCE - Après une nuit d'infortune passée au Palais des Sports d'Orléans, les 400 naufragés de l'A10 devront encore prendre leur mal en patience durant toute la journée de mercredi « dans la meilleure des hypothèses », a prévenu le préfet du Loiret, en tout début de matinée. Ce qui, bien sûr, vaut pour les 100 autres «réfugiés» accueillis à Saran. Car rappelons qu'ils sont 500 au total à avoir été secourus dans les deux communes de l'agglomération orléanaise, suite aux intempéries de mardi qui ont entraîné la fermeture de l'autoroute A10 à hauteur d'Orléans, dans le sens Nord-Sud (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici