Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Novembre 2018, 01h57

La société Cofiroute s'engage à prendre à sa charge l'hébergement ou le rapatriement des 500 naufragés de l'A10 accueillis à Orléans et à Saran.  

«Il y a donc des masses d'eau qui sont des quasi lacs artificiels sur 500 à 600 m et sur plusieurs tronçons de l'A10», le préfet du Loiret.

Résumé: 

SUR LE DÉPART - Non, il n'y aura pas de retour à la normale ce mercredi malgré l'espoir des 500 naufragés de l'A10, hébergés depuis mardi soir en urgence au Palais des Sports d'Orléans (400), ainsi que sur la commune de Saran (100). Comme l'avait prévenu un peu plus tôt dans la matinée le préfet du Loiret, « il est possible qu'il y ait une seconde nuit à passer ici si l'eau ne baisse pas suffisamment ». Et c'est malheureusement le cas (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici