Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Août 2018, 08h45

À une semaine du défilé commémoratif, Olivier Carré, maire d'Orléans, a annoncé qu'Édouard Philippe en serait l'invité d'honneur. 

La venue du Premier ministre résonne comme un adoubement politique anticipé dans la perspective de 2020. 

Jour J - 7 - De deux choses l’une : soit Olivier Carré, maire d’Orléans, a le goût du suspense, soit le calendrier d’Édouard Philippe, Premier ministre, est chargé et incertain au point qu’il est difficile à son cabinet de l’engager sur une date plus d’une semaine avant. Car ce n’est en effet qu’hier soir, à la faveur de la cérémonie de la remise de l’épée dans l’enceinte de la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier, que le maire d’Orléans a annoncé publiquement la présence d’Édouard Philippe au sein du cortège johannique, le 8 mai prochain. Jamais de mémoire d’Orléanais, cette annonce n’avait été si tardive, et rarement elle avait pris la forme d’une annonce au sein d’un discours officiel. À quelques jours du défilé commémoratif, et alors qu’aucune conférence de presse n’était annoncée pour officialiser le nom de l’invité qui le présiderait, toutes les rumeurs circulaient, dont celle, la plus logique, que le maire de la ville rencontrait quelques difficultés à attirer un invité de prestige pour ces fêtes de Jeanne d’Arc 2018.

 Un « ami » du maire d'Orléans 

Et bien, à l’issue d’une attente pleine d'interrogations, l’on sait donc depuis dimanche soir que c’est le Premier ministre, «un ami» du maire d’Orléans selon le mot de ce dernier, qui défilera à ses côtés mardi prochain. À l’instar d’Olivier Carré, Édouard Philippe a quitté les rangs de l’UMP et l’on sait que le maire d’Orléans, candidat à sa succession pour les élections municipales de 2020, souhaite obtenir le soutien de La République en Marche. Et la venue du Premier ministre résonne comme un adoubement politique anticipé dans la perspective de 2020. 

Rappelons aussi que le Premier ministre a été professeur associé à l’université d’Orléans entre 1997 et 2000 où il enseignait le droit administratif. Si Édouard Philippe a côtoyé Olivier Carré sur les bancs de l’Assemblée nationale à partir de 2012, il connait aussi Olivier Geffroy, adjoint au maire d’Orléans en charge de la tranquillité publique, pour l’avoir recruté en 2007 comme directeur de cabinet d’Alain Juppé, alors ministre de l’Écologie. 

Une bonne nouvelle pour le rayonnement des fêtes 

La présence du Premier ministre est assurément une très bonne nouvelle pour le rayonnement national d’Orléans et de ses fêtes traditionnelles. En 2016, Emmanuel Macron foulait le pavé orléanais et pouvait apprécier la notoriété grandissante qui accompagnait sa marche - pas encore déclarée - vers l’Élysée. Et son propre goût pour les bains de foule. Nul doute que la presse nationale sera présente mardi prochain pour rendre compte de la présence du Premier ministre à ces fêtes de Jeanne d’Arc qui ont été marquées, après la révélation du nom de la jeune Orléanaise chargée d’incarnée Jeanne d’Arc, par la haine raciste de quelques internautes identitaires.

A. G.