Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 22 Avril 2018, 05h14

Le ministre de l'Économie a jaugé sa popularité dimanche lors du défilé johannique à Orléans. Les nombreux journalistes, eux, ont été conspués.

« Les gens ne sont pas là pour moi ou pour me serrer la main. Ces moments d'unité vont au-delà des clivages politiques », Emmanuel Macron.

Résumé: 

CHAUD - Chaude ambiance ce dimanche 8 mai, tout au long du cortège commémoratif des fêtes de Jeanne d'Arc à Orléans dont l'invité d'honneur était Emmanuel Macron, ministre de l'Économie des Finances. Le pari d'inviter un ministre d'un gouvernement de gauche, « n'appartenant pas au même bord politique, paraît-il » - dixit Macron - , était risqué pour Olivier Carré, député-maire LR d'Orléans, dont cinq de ses collègues parlementaires ont d'ailleurs décidé de boycotter le défilé en raison de la seule présence d'un ministre du gouvernement. Mais malgré quelques sifflets à l'arrivée d'Emmanuel Macron et des huées éparses au fil des trois kilomètres (aller) du défilé entre la place Sainte-Croix et l'église de Saint-Marceau, force est de constater que la grande majorité des Orléanais (et autres) ont surtout déversé leur colère sur les journalistes...

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici