Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Décembre 2017, 20h42

Comme tous les ans durant l'été, la baignade est provisoirement interdite sur le plan d'eau de l'île Charlemagne du fait de la présence de cyanobactéries. Explications.

Phénomènes naturels, les cyanobactéries sont des êtres vivants microscopiques. Longtemps assimilées à des algues, on les appelait autrefois « algues bleues ou cyanophycées ».

LE PHÉNOMÈNE - Quatre jours après la venue Benjamin Grivaux, secrétaire d’État, auprès du ministre de l’Economie et des Finances, sur la base de loisirs de l’Ile Charlemagne à Orléans, le plan d’eau est interdit à la baignade. N'y voyez surtout aucune relation de cause à effet. Ces derniers jours, le contrôle réglementaire, effectué par l’Agence Régionale de Santé (ARS) du Centre, a révélé la présence, comme chaque année, de cyanobactéries. Considérant le risque pour les baigneurs, les services de la Préfecture du Loiret et de l'ARS du Centre ont demandé aux gestionnaires du plan d’eau de procéder à la fermeture de la baignade et des activités nautiques sur l’ensemble du plan d’eau jusqu’à nouvel ordre. 

De nouvelles analyses auront lieu chaque semaine pendant toute la durée de la saison estivale, l’interdiction sera levée dès le retour à la normale. Suite à la gêne occasionnée, l’entrée des piscines d’Orléans sera libre et gratuite, les mercredis et samedis jusqu’à la levée de cette interdiction. 

Que sont donc les cyanobactéries ?

Mais que sont donc les cyanobactéries ? Phénomènes naturels, les cyanobactéries sont des êtres vivants microscopiques. Longtemps assimilées à des algues, on les appelait autrefois « algues bleues ou cyanophycées ». Ce sont en réalité des organismes présentant les caractéristiques des bactéries (cellule sans noyau) mais qui sont capables de photosynthèse. Il en existe un très grand nombre d’espèces.
Elles peuvent être à l’origine d’intoxications. Ce phénomène n’est pas alarmant mais il peut présenter un risque sanitaire notamment vis-à-vis des baigneurs. Pour l’éviter, il est important de connaître les symptômes d’une intoxication et les précautions de bon sens à mettre en œuvre, simples et dont chacun a la responsabilité. 

Voici quelques précautions à prendre vis-à-vis des cyanobactéries et des toxines :

  • -Éviter d’ingérer de l’eau. 
  • -Ne pas se baigner dans des zones d’eau stagnante qui comporteraient un dépôt d’algues  abondant ou de la mousse. 
  • -Nettoyer le matériel et les équipements de loisirs nautiques.
  • -Ne pas amener les chiens au bord du plan d’eau.

 

Et quels sont les symptômes d’une intoxication aux cyanotoxines ? 

Les cyanotoxines peuvent affecter la peau et les muqueuses en cas de contact, le foie et plus rarement le système nerveux en cas d’absorption. Si les symptômes suivants apparaissent suite à une baignade : fièvre, douleurs abdominales, douleurs musculaires, nausées, vomissements, irritation des yeux et/ou des oreilles, éruption cutanée... il convient de consulter un médecin (ou de se rendre dans la pharmacie la plus proche). 

Concernant la surveillance sanitaire, le contrôle régulier réglementaire, effectué par l’ARS du Centre durant la saison estivale, comporte des analyses microbiologiques de l’eau, un suivi des cyanobactéries et des relevés de paramètres physico-chimiques.