Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 23 Juillet 2018, 11h42

Depuis ce samedi, la vigilance est de mise sur les quais ligériens, d'autant que le fleuve devrait monter encore dans les jours à venir.  

À Orléans, la Loire, qui est déjà sorti de son lit, pourrait monter de trois à cinq centimètres par heure.

EN DEHORS DU LIT - Elle monde lentement mais sûrement, dangereusement même d’une certaine manière, au point que la mairie d’Orléans a décidé de mettre en place un dispositif de sécurité autour d’elle : les passerelles de l’Inexplosible et du Bateau-Lavoir ont été retirées, le parcours de running en partie interdit aux coureurs au sud, et le ponton Châtelet partiellement démonté. Il faut dire que les prévisions invitent, en effet, à la plus grande prudence. À Orléans, la Loire, qui est déjà sorti de son lit, pourrait monter de trois à cinq centimètres par heure, de sorte qu’au niveau du Pont Royal, dimanche en milieu d’après-midi, le fleuve pourrait dépasser les 2 mètres à en croire les prévisions les plus hautes. 

Capture d’écran 2018-01-06 à 12.28.16.png
Pour connaître les prévisions sur l'évolution du fleuve, cliquez ici. 

De son côté, le Département du Loiret a pris également des mesures de précaution en incitant les communes concernées par l’itinéraire « Loire à vélo » à prendre, le cas échéant, la décision de fermer certains tronçons. Cela pourrait être le cas des communes de Bonny-sur-Loire, Beaulieu-sur-Loire, Briare, Poilly-lez-Gien, Saint-Benoît-sur-Loire, Germigny-des-Prés, Châteauneuf-sur-Loire, Sigloy.

La rédaction. 

IMG_0544_0.JPG
Les bords de Loire, au sud, samedi 6 janvier au matin. (Photo. apostrophe45)