Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Novembre 2017, 13h26

L'indemnité de frais de mandat sert aussi à la députée LR du Loiret, Marianne Dubois, pour l'acquisition de son local de permanence à Pithiviers. Dès lors, signera-t-elle la charte de moralisation de la vie politique proposée par la députée Valérie Corre (PS) ? 

« J'estime que si j'avais payé un loyer, ça aurait été plus cher et surtout à fond perdu », Marianne Dubois, députée LR du Loiret.

Résumé: 

LÉGAL MAIS PAS ÉTHIQUE - Marianne Dubois, députée (Les Républicains) de la 5e circonscription du Loiret, signera-t-elle la charte appelant à un engagement éthique et moral des parlementaires proposée par la députée sortante et candidate (PS, 6e circonscription), Valérie Corre, en vue de la prochaine mandature ? Alors que la question sur la transparence et l'éthique en politique a monopolisé le débat durant la campagne présidentielle, apostrophe45 révélait que la députée du Pithiverais, Marianne Dubois, avait profité de son indemnité représentative des frais de mandat (IRFM) pour faire l'acquisition à son nom d'un logement qui lui sert, depuis 2013, de permanence parlementaire à Pithiviers. Pour résumer, lorsque le crédit sera remboursé, le local en question n’appartiendra pas à la République mais à l’élue...

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici