Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Août 2018, 08h13

Pôle emploi a publié ce mercredi sa première mesure du chômage en 2018 avec un format trimestriel. Dans le Loiret, la baisse est de 0,8%.

Fin 2017, la France comptait 3,73 millions de demandeurs d'emploi sans activité (catégorie A), autant que fin 2016.

NOUVEAU MODE D'EMPLOI - Après une baisse en 2016 - 112.600 demandeurs d'emploi en moins -, puis une stabilisation en 2017, toutes les interrogations accompagnent la publication des chiffres du chômage pour ce début d’année 2018. Or, depuis le début de l’année, les bilans chiffrés sur l’évolution du chômage ne sont plus mensuels mais trimestriels. Tel en a décidé le gouvernement et la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, estimant que la périodicité trimestrielle était préférable à celle mensuelle, trop aléatoire pour pouvoir dégager des appréciations et des commentaires significatifs.

On se souvient de la fameuse formule de Michel Sapin, ministre sous François Hollande, qui comparaît le rythme de publication mensuel à « la cadence du tambour des galères ». Et pendant le quinquennat de François Hollande, alors que la courbe du chômage grimpait inexorablement, l’exercice mensuel imposé aux  ministres du Travail successifs de dégager des commentaires «optimistes » de cette évolution ressemblait en effet à un chemin de croix. 

 Les statistiques mensuelles ne reflétaient « pas bien l'évolution du marché du travail »

Ceci étant, en dehors de toute appréciation politique, les chiffres mensuels communiqués par Pôle emploi étaient également de plus en plus décriés par de nombreux économistes et statisticiens, qui leur reprochaient leur grande volatilité sans lien avec les évolutions du marché du travail. Une remise en question que la ministre actuelle du Travail a fait sienne estimant, à son tour, que les statistiques mensuelles ne reflétaient « pas bien l'évolution du marché du travail ».

Ce mercredi 25 avril, les premiers nouveaux chiffres du chômage, en format trimestriel, sont donc arrivés dans les rédactions. Pour ce qui concerne le département du Loiret, le nombre de demandeurs d’emploi s'établit à 34.350 personnes, un nombre en baisse de 0,8 % sur un trimestre (soit –290 personnes) et de 3,7 % sur un an. En revanche, si le chômage des hommes baisse de 2% et celui des moins de 25 ans de 1,9%, les femmes, elles, ne voient pas les bénéfices de cette nouvelle embellie avec un taux de chômage qui stagne (+0,3%).  

 3.435.900 personnes sont inscrites à Pôle emploi pour ce premier trimestre 2018

À l’échelle de la région Centre-Val de Loire, le nombre de demandeurs d’emploi baisse de 1,1 % sur un trimestre (–2,9 % sur un an) mais l’évolution reste contrastée en fonction des départements : elle se situe ainsi entre –1,4 % dans le Cher, l'Indre et le Loir-et-Cher et –0,8 % dans le Loiret. Sur un an, elles se situent entre –3,7 % dans le Loiret et –1,7 % dans le Cher. Pour autant, selon les chiffres communiqués, la tendance est donc à la baisse. 

Enfin, au niveau national, 3.435.900 personnes sont inscrites à Pôle emploi pour ce premier trimestre 2018, en France métropolitaine. Cela correspond à une baisse de 1% par rapport au quatrième trimestre 2017. Cette diminution concerne toutes les catégories de personnes, aussi bien les jeunes (-0,6%) que les séniors (-0,6%).

E.B.