Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 15 Novembre 2018, 17h45

Le député LR de la 3e circonscription du Loiret est à l’initiative d’une pétition en ligne appelant au maintien de l'activité de la centrale nucléaire.

Pour évaluer le coût du démantèlement d’une centrale nucléaire, EDF a pris pour exemple la centrale de Dampierre-en-Burly.

MOBILISEZ-VOUS - La pétition prend appui sur un décret publié le 27 octobre par le gouvernement et demandant à « EDF d’établir un plan de démantèlement de la filière nucléaire française dans l’objectif de réduire la part du nucléaire à 50 % de la production d'électricité à l'horizon 2025 ». Claude de Ganay interprète cette demande comme la volonté « de démanteler plus d’une dizaine de réacteurs sur tout le territoire national », alors que ce document, moins précis, réaffirme l'objectif d'abord d'une réduction de la part du nucléaire dans la production électrique française de 76% en 2015 à 50% à l'horizon 2025. Or, pour évaluer le coût du démantèlement d’une centrale nucléaire, EDF aurait pris pour exemple la centrale de Dampierre-en-Burly, d’où l’inquiétude renforcée du parlementaire du Loiret, ancien maire de cette commune par ailleurs. 

dampierre.jpg
La centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly. (Crédit photo. EDF)

Une telle décision jugée « injuste » par l’élu local eu égard, d’abord, à l’activité économique générée par la centrale. « La centrale emploie près de 1.400 salariés, et son activité est à l’origine de plus de 1.300 emplois indirects et induits ! Sa fermeture serait un coup de massue pour l’activité dans notre bassin d’emploi », écrit Claude de Ganay. Autre motif d’injustice brandi par le député LR le fait qu’« EDF reverse 66 millions d’euros d’impôts et de taxes à l’Etat et aux collectivités locales : sa fermeture porterait un coup terrible aux budgets de nos communes, sans aucune contrepartie ! Ce sont les Loirétains qui vont payer, par leurs impôts, le prix de cette décision arbitraire ! »

Enfin, Claude de Ganay estime qu’une telle décision serait injuste compte tenu de la grande fiabilité de cette centrale nucléaire. « EDF investit constamment pour garantir le très haut niveau de sûreté des réacteurs, qui est jugé satisfaisant par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Il n’y a aucune raison de fermer une centrale fiable et compétitive ! », écrit enfin le député. 

In fine, le parlementaire invite donc les citoyens du département à signer la pétition en ligne 

La rédaction