Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 14 Décembre 2018, 12h06

Déterminé, le fils du sénateur Doligé poursuit son combat contre une administration complètement sourde à ses revendications. Depuis le 8 avril, il campe devant la porte du Défenseur des Droits à Paris.

« Monsieur le conseiller,
Monsieur le Premier ministre,
Aidez--nous. 
Suis épuisé.
Encore une nuit....sous la pluie.... Que sommes-nous donc devenus pour être traités comme cela ? 
Les criminels, les animaux sont mieux traités que nous...
Cela finira mal.... »

Résumé: 

USURE - Déterminé, le fils du sénateur Doligé poursuit son combat contre une administration complètement sourde à ses revendications. Depuis le 8 avril, il campe devant la porte du Défenseur des Droits à Paris. « N'ayant plus rien à perdre », il dit vouloir aller « jusqu'au-bout » (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici