Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Août 2018, 07h53

À l'heure des inaugurations de la MAME à Tours et du Lab'O à Orléans, apostrophe45 s'interrogeait, il y a quelques semaines, sur l’environnement numérique en région Centre-Val de Loire. Le label French Tech est-il un réel soutien au développement numérique sur notre territoire ou n'est-ce là qu'un outil de communication politique ? 

Les principaux acteurs locaux sont, en effet, nombreux à demeurer sceptiques sur l’environnement numérique en région Centre-Val de Loire. « Il aurait fallu que l’écosystème soit déjà développé avant de déposer la candidature. Le dossier faisait 80 pages mais c’était 80 pages de conneries. Ça demande des années à construire », déplore un entrepreneur, pourtant membre du comité de pilotage, qui a préféré rester anonyme.

Résumé: 

ENQUÊTE - apostrophe45 a dernièrement ouvert ses colonnes numériques au travail de deux étudiantes de l'Ecole publique de journalisme de Tours (EPJT) qui ont enquêté sur les coulisses de la non-labellisation French Tech des villes d'Orléans et de Tours, pourtant unies sur ce projet économique présenté, à grand renfort de communication, comme « essentiel » à la dynamique économique du territoire régional. Elles posent la question de l'utilité du label, identifient les raisons de l'échec de cette labelisation, et mettent en évidence le marketing politique qui entoure encore le partenariat historique entre les deux villes ligériennes, pourtant concurrentes dans de nombreux autres domaines. 

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici