Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 20 Septembre 2018, 03h12

Le collectif CitLab s'est réuni les 17 et 18 mars pour plancher sur la question de la gratuité des transports. 

Durant une journée et demie, plus d’une trentaine de citoyens se sont réunis sur le thème « Quelle proposition pour la gratuité des transports publics dans la métropole d’Orléans ? »

AVIS CITOYEN -  Le collectif CitLab se réunit régulièrement sur des sujets touchant le quotidien des habitants de la métropole orléanaise. Alors que la maire de Paris, Anne Hidalgo a démarré le 22 mars une vaste étude associant des experts français et étrangers sur la gratuité des transports en commun pour les parisiens, le collectif citoyen CitLab avait déjà lancé cette réflexion sur la métropole d’Orléans. Ce travail de CitLab s’est conclu par un week-end d’assemblée citoyenne de la métropole d’Orléans sur le sujet, les 17 et 18 mars 2018.

Durant une journée et demie, plus d’une trentaine de citoyens de tous les horizons sociaux, de toutes  générations, sans appartenance politique spécifique, se sont ainsi réunis sur le thème « Quelle proposition pour la gratuité des transports publics dans la métropole d’Orléans ? ». Des participants répartis en petits groupes dits « jurys citoyens » et qui ont formalisé une méthode pour aboutir ensemble à un avis citoyen.

David Thiberge, vice-président de la métropole d’Orléans en charge des transports, avait répondu à un long questionnaire

Afin d’aider à cette réflexion commune une vidéo de l’expérience de la ville de Dunkerque, qui met en place cette gratuité, a été projetée aux participants. David Thiberge, vice-président de la métropole d’Orléans en charge des transports, avait répondu à un long questionnaire expliquant les raisons pour lesquelles la métropole d’Orléans s’oppose actuellement à la gratuité des transports. Des représentants d’étudiants à l’université sont venus expliquer leur problématique sur le sujet. Et des éléments sur le budget de la métropole, associés à la tarification actuelle des transports, leur ont été donnés. Le dimanche 18 mars, à l’issue des travaux des différents jurys citoyens, une restitution collective a été effectuée accompagnée d’une synthèse (http://citoyen-orleans-metropole.fr/index.php/assemblee-citoyenne-de-la-metropole-dorleans-avis-citoyen/).

Pour les participants, il est évident que décider la gratuité des transports est un choix politique majeur car cette gratuité a nécessairement un coût dont il faut tenir compte. Elle a un intérêt individuel direct pour ceux qui en bénéficient et elle influence les comportements collectifs. « La transition écologique, la mixité sociale, la qualité de vie dans la métropole orléanaise doivent être prioritaires dans l’adoption d’une gratuité partielle ou totale des transports. Elle ne doit pas se faire au détriment de la qualité du service en terme d’horaires, de dessertes, de destructions d’emplois, d’incivilités », explique Philippe Rabier, membre du collectif CitLab. 

Les participants pensent que l’objectif est bien d’obtenir à terme une gratuité complète des transports

Les participants pensent que si l’objectif est bien d’obtenir à terme une gratuité complète des transports, elle doit, selon eux, se mettre d’abord en place par étape - gratuité des transports dans le CITYPASS par exemple -, en choisissant des événements ou des périodes spécifiques (jours de grande pollution, week end de fin d’année,...) et accompagnée d’un observatoire citoyen des mobilités.

Pour les participants, il est nécessaire d’accompagner cette gratuité des transports par des infrastructures et des services combinant tous les modes de déplacements urbains (piétons, cyclistes, parking relais, tram et bus) et desservant tous les différents pôles de la métropole.

A la fin du week-end, le collectif CitLab a indiqué qu'il poursuivra ce type d’expériences sur d’autres sujets et portera ensuite vers les élus la synthèse de ses travaux.

La rédaction.