Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Novembre 2017, 16h52

L'autoroute A10, après d'ultimes opérations de réfection de chaussées au cours de la nuit, a rouvert ce vendredi matin.

«L'ultime opération de réfection du revêtement se déroulera au cours de la nuit de jeudi à vendredi, sur 300 mètres de chaussée.»

AU SEC - Enfin ! L'alerte météorologique est levée pour le département du Loiret après une semaine de véritable déluge se soldant par une reconnaissance de catastrophe naturelle de plus de 200 communes du département. L'heure est aux estimations des dégâts, au grand nettoyage et au redémarrage progressif de la vie économique. On apprenait même, ce jeudi soir, que l'autoroute A10, « après d'ultimes opérations de réfection de chaussées cette nuit, devrait rouvrir vendredi matin ». Plusieurs tronçons avaient été fermés à la circulation à cause des inondations, la semaine dernière. «L'ultime opération de réfection du revêtement se déroulera cette nuit, sur 300 mètres de chaussée», et «la réouverture à la circulation de l'autoroute A10 est désormais prévue ce vendredi 10 juin, dans la journée, sous réserve des autorisations préfectorales», a précisé Vinci Autoroutes dans son communiqué. 

Capture d'écran 2016-06-09 22.56.04.png

Le Premier ministre Manuel Valls a reconnu, ce jeudi, que «quelque chose n'a(vait) pas fonctionné dans ce moment de crise, c'est ce qui s'est passé sur l'autoroute A10.  

CkLOo1AXAAAy6SO.jpg-small_2.jpeg

Des hauteurs d'eau allant jusqu'à 1,40 mètre au-dessus de la chaussée

L'A10, principal axe entre Paris et la façade atlantique, avait été inondée en quatre points au nord d'Orléans, avec des hauteurs d'eau allant jusqu'à 1,40 mètre au-dessus de la chaussée. «Les importantes opérations de pompage des quatre nappes d'eau qui recouvraient l'autoroute sont à présent terminées», a indiqué Vinci jeudi dans la soirée, précisant que «les opérations d'inspection de l'infrastructure et des sols, ainsi que de nettoyage et de remise en état des chaussées ont également été menées à bien».

Capture d'écran 2016-06-09 23.03.00.png

500 collaborateurs du groupe Vinci mobilisés 

« Des chantiers de grande ampleur ont donc été menés simultanément, avec l’appui de plusieurs entreprises du groupe Vinci - 500 collaborateurs au total -, pour apporter des solutions à cette situation exceptionnelle », explique-t-on du côté de Vinci Autoroutes. Des opérations de pompage et d’endiguement (avec 3.000 sacs de gravats) ont été menées « pour créer un corridor sec », afin que les 25 dépanneuses puissent accéder aux 300 véhicules immobilisés (200 voitures et une centaine de camions), tous évacués le week-end dernier, après un naufrage de cinq jours. Un bassin de près de 5.000 m² a même été créé afin d’acheminer l’eau stagnant sur l’autoroute. Enfin, 12 stations de pompages ont été mobilisées au niveau du diffuseur d’Orléans Nord et réduisent l’étendue d’eau la plus au sud du secteur inondé.  

Des moyens exceptionnels

Les moyens ont donc été tout bonnement exceptionnels, à la hauteur de l'événement : « Une dizaine de camions-grues, une quinzaine de stations de pompage permettant d’évacuer entre 200 et 1.200 m3 par heure10 pelles mécaniques, dont deux amphibies, 10 tracteurs avec remorques pour le transport des sacs de gravats et plus de 200 hommes sur place. »

Reste désormais à connaître les expertises et les fameuses leçons à tirer de cet épisode historique.

(@photos : Vinci Autoroutes)

Richard Zampa