Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Octobre 2017, 14h31

Michel Martin, adjoint aux finances d'Orléans, explique que 40% de la recette fiscale de la ville relèvent de la taxe d'habitation. 

« À Orléans, il y a 60.000 ménages qui sont dans "le tuyau fiscal" », Michel Martin, adjoint aux finances. 

Résumé: 

FINANCES - La mesure fiscale devrait finalement être mise en place dès 2018 à en croire les dernières annonces faites par le gouvernement. Alors qu’en février 2017, Emmanuel Macron avait annoncé que l'exonération de la taxe d'habitation - pour 80% des ménages les plus modestes - serait instaurée dès 2019, l’entourage du Président avait ensuite évoqué une application progressive entre 2018 et 2022. Puis, lors de son discours à l'Assemblée nationale la semaine dernière, Édouard Philippe parlait lui d’une réforme « d’ici à la fin du quinquennat ». Finalement, cette mesure commencera dès l'an prochain et devrait bénéficier à 18 millions de ménages. Pour l’État, le coût est évalué à plus de 10 milliards par an. 

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici