Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Janvier 2018, 02h45

L'âpreté de la vie politique et le stress ont une influence morphologique sur nos dirigeants. Vieillissent-ils plus vite que le citoyen lambda ?

Si l'on se laisse aller à une petite projection dans le temps, Serge Grouard comptabiliserait dix-neuf années comme maire UMP d'Orléans (en cas de réélection) et 15 ans comme député du Loiret

Résumé: 

TEMPS - L'âpreté de la vie politique et le stress ont une influence morphologique sur nos dirigeants. Vieillissent-ils plus vite que le citoyen lambda ? Élu pour la première fois en 2001 comme maire UMP d'Orléans, Serge Grouard n'avait que 42 ans. Mais le contraste entre le jeune maire de 2001, le maire conforté dans ses fonctions en 2008 et ce maire tourné vers l'avenir en 2014 est plutôt saisissant. Aux électeurs, donc, de décider d'accélérer ou non son vieillissement. C'est la double loi d'airain de la politique et de la nature.

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici