Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Décembre 2018, 02h15

Martine Grivot, adjointe à la promotion de la ville, et Dominique Tripet, conseillère municipale Front de gauche, vont débattre sous l'égide d'apostrophe45 sur l'opportunité ou pas, pour la ville d'Orléans, d'accueillir le concours Miss France.

L'une défend le rayonnement de la ville, l'autre l'image de la femme. 

Résumé: 

OPPOSITION. Fidèle à sa ligne éditoriale, apostrophe45 fait vivre le débat politique à Orléans, et donne la parole à ses acteurs. Après « le choc des cultures » qui a permis à Nathalie Kerrien, adjointe à la culture, et à Philippe Rabier, militant socialiste engagé, de débattre sur les orientations culturelles décidées par la majorité UMP, c'est au tour de Martine Grivot, élue UDI en charge de la promotion du territoire et du tourisme, et de Dominique Tripet, conseillère municipale Front de gauche, de confronter leur avis. Le sujet d'actualité, plus léger certes, mais source de plusieurs polémiques et d'un intérêt populaire indéniable : l'accueil  à Orléans de l'élection de Miss France, le 6 décembre prochain. 

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici