Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Juin 2018, 13h58

Nathalie Kerrien, adjointe à la culture à Orléans, évoque les ambitions de la ville alors que des événements disparaissent sans être remplacés. 

En terme de rayonnement, la ville mise beaucoup sur la première édition des Voix d'Orléans, au printemps, qui devrait réunir des intellectuels francophones autour de débats et de conférences. 

Résumé: 

ENTRETIEN. Dans les couloirs de la mairie d’Orléans, il se dit que le maire d’Orléans aurait des ambitions culturelles fortes pour la capitale régionale et qu’il en ferait même l’une des priorités de son mandat, conscient sans doute que la ville ne joue pas les premiers rôles dans ce domaine-là, à l’échelle régionale comme nationale. Pour autant, pour l’heure, les événements culturels, modestes en terme de notoriété ou historiquement vecteurs de ce rayonnement local recherché, disparaissent plus qu’ils ne naissent localement. Nathalie Kerrien (UDI), adjointe en charge de la culture, a accepté de faire le point sur les ambitions culturelles à Orléans, remises au goût du jour par un contexte financier âpre, et des choix politiques assumés. Entretien. (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici