Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Novembre 2017, 08h11

Le contexte national d'extrême tension dans certains quartiers parisiens a suscité quelques échanges dans l'hémicycle municipal. 

« En retour, à Orléans, je n’ai connaissance d’aucune violence policière, et c’est quelque chose qui mérite également d’être souligné », Serge Grouard.

Résumé: 

BILAN - Alors que les manifestations de soutien à Théo gagnent en fréquence et que de violents débordements commencent à embraser certaines communes et certains quartier de la couronne parisienne, le bilan de l’évolution de la délinquance à Orléans, présenté ce lundi 13 février, en conseil municipal, a donné lieu à certains commentaires de la part d’élus de l’opposition au sujet du rapport entretenu entre la police et des jeunes des quartiers sensibles. 

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici