Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Novembre 2017, 08h11

Lundi, le conseil municipal votera une indemnité de 5.000 euros bruts pour Olivier Carré, patron de l’exécutif. Une somme qui suscite d’ores et déjà des questionnements.

Pour Philippe Rabier, militant socialiste, la décision d’augmenter les indemnités des élus devrait être soumise à « une consultation citoyenne ».

Résumé: 

SONNANT ET TRÉBUCHANT - Le débat s’annonce vif au sein du conseil municipal lundi, et en particulier au sujet de la délibération n°43. Celle-ci propose aux élus de voter une nouvelle indemnité au maire d’Orléans, Olivier Carré, à hauteur de 5.031,83 euros bruts mensuels. Cette augmentation très substantielle de son indemnité actuelle qui est de 958 euros nets - soit environ 1.250 euros bruts - s’appuie sur plusieurs paramètres. Le premier relève de la loi imposant le non-cumul des mandats. Depuis le 31 mars, un maire, un président de région ou de département, ne peut plus être parlementaire. Frappé par ces nouvelles règles, Olivier Carré a donc choisi de mettre fin à son mandat de député en ne se représentant pas dans la 1ère circonscription du Loiret. D’autant plus que sa candidature sera présentée à la présidence d’Orléans-Métropole jeudi prochain avec « assez peu de suspens », pour rependre l’expression de celui qui cède le fauteuil, Charles-Éric Lemaignen, quant à son issue. Jeudi 22 juin prochain donc, Olivier Carré sera donc président de la métropole d’Orléans, en plus donc d’être maire d’Orléans. 

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici