Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Novembre 2018, 01h16

Dans un climat « apaisé », les chiffres 2015 de la délinquance à Orléans ont fait l'objet de quelques joutes oratoires. Parmi elles, retenons l'intervention du conseiller délégué, François Lagarde.

 « Le sentiment d'insécurité se nourrit de peurs et de fantasmes. Il ne faut pas tout mélanger », Corinne Leveleux-Teixeira, PS à Orléans.

Résumé: 

DÉBATS - Les outils de mesure de la délinquance à Orléans ont changé et brouillent l'analyse des chiffres 2015 comme l'a longuement commenté Olivier Geffroy, adjoint à la sécurité et à la tranquillité publique d'Orléans. Pour autant, les chiffres présentés, cette année encore, enregistrent une baisse significative de la délinquance en 2015. Soit -6% sur 70% des faits constituants l'ex-délinquance de proximité. L'opposition municipale - le PS et apparentés, ainsi que le Front de Gauche - a tout d'abord souligné...

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici