Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Décembre 2018, 15h13

 Le Grand prix du jury du festival de Cannes a été attribué à Robin Campillo pour son film 120 battements par minute, tourné à Orléans en 2016.

«120 battements par minute» raconte l'engagement des militants d'Act Up dans leur lutte contre le SIDA au début des années 1990.

PRIMÉ - Indirectement, la Région Centre-Val de Loire et l’agence égionale du Centre-Val de Loire Ciclic ont été distinguées au festival de Cannes, ce week-end, pour le livre, l'image et la culture numérique. Le Grand prix du jury a, en effet, attribué à Robin Campillo pour 120 battements par minute. Ce réalisateur, scénariste d' «Entre les murs», Palme d'or en 2008, qui signe ici son 3e long métrage, se voit récompensé pour la première fois dans la sélection officielle. Il a conquis la Croisette, qui lui a offert une standing ovation, dimanche soir, alors qu’il venait prendre son prix.

François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire et Philippe Germain, directeur général de Ciclic, saluent  « Robin Campillo, un cinéaste qui dérange, bouscule et émeu, un « électron libre » qui éveille les consciences et permet de vaincre certains préjugés. Nous sommes très fiers l'avoir soutenu dès son premier long métrage, « Les Revenants ». »

120 Battements par minute recueille aussi La Queer Palm, prix indépendant qui récompense un film des sélections cannoises évoquant les questions LGBT (homosexualité, bisexualité, transgenre), ainsi que le Prix FIPRESCI,  une récompense remise par un jury constitué de critiques de cinéma internationaux par l'intermédiaire de la Fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI).

Tourné à Orléans

Ce film, produit par les Films de Pierre, a bénéficié d'une aide à la création. De plus, Ciclic accompagne Robin Campillo depuis son premier long métrage, puisqu'elle avait également soutenu Les Revenants, qui a inspiré la série à succès diffusée par Canal +. 120 battements par minute raconte l'engagement des militants d'Act Up dans leur lutte contre le SIDA au début des années 1990.

Des techniciens locaux, plusieurs petits rôles et des figurants ont intégré l'équipe du film, tourné à Orléans, notamment à l'Hôpital de La Source, entre septembre et octobre 2016. «120 Battements par minute», dont le titre évoque « les battements du coeur et ceux du plaisir », sortira le 23 août.

Le synopsis

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean qui consume ses dernières forces dans l'action...