Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 22 Février 2018, 16h14

Sport

PRO A. Est-il le joueur providentiel qui permettra à l'OLB de rebondir après un début de saison si difficile ? Toujours est-il que Sean May, 30 ans, 2m08, pivot vient de signer avec le club orléanais  jusqu’à la fin de la saison. L'annonce vient d'être diffusée sur le site du club. « Pivot scoreur, Sean May est très adroit à mi-distance et excellent rebondeur », explique le communiqué de l'OLB. (...)

PRO A. Trop court, encore trop court, toujours trop court. Les basketteurs orléanais n'ont pu tenir la distance tout au long du match face à Cholet (12e), vendredi soir, à l'extérieur. Pourtant, à l'issue du premier quart temps, les deux équipes faisaient jeu égal (17-17) grâce notamment à une bonne défense des Orléanais. (...)

 

PRO A. Les supporters orléanais y ont cru jusqu'au bout. Et à raison puisque les joueurs de François Peronnet étaient parvenus à inverser la vapeur contre l'ASVEL en fin de match. Greene, Noel et Dix enchaînant enfin les points et mettant, à la 29e minute, l'OLB à deux points de son adversaire (54 à 52). (...)

(Photo : OLB)

PRO A. L'OLB qui accueillait, samedi 29 novembre, au Palais des sports, le 3e du championnat, Gravelines-Dunkerque, a mis fin de belle manière à la série de victoires du BCM, l'un des plus sérieux prétendants pour le titre. Malgré l'absence de Brian Greene, pourtant annoncé sur le terrain jusqu'à l'avant-veille du match encore, les Orléanais ont su faire montre d'une belle combativité durant tout le match, avec une mention spéciale pour Abdoulaye Loum qui a dynamisé l'équipe en attaque comme en défense (11 points, 2 contres), Kyle McAlarney très adroit (20 points) et Nix Derrick, très précieux offensivement. 

(Photo DR)

PRO A. Les joueurs du CCRB ont remporté leur premier match à domicile, en battant l'OLB, ce lundi soir, sur le score de 69 à 49. Le match était retransmis en direct sur Sport+.

PRO A. Deux petits points d'écart, comme la semaine dernière face au Havre, les joueurs orléanais ont maintenu le suspens jusqu'au bout, samedi 8 novembre, à domicile, pour finalement l'emporter sur Bourg-en-Bresse 76 à 74. Deux victoires consécutives arrachées sur le fil, et grâce à une volonté collective de relancer le compteur des points. (...)

 

REBOND. Quatrième défaite, et très lourde cette fois, lundi soir, de l'OLB face à Limoges, sur le parquet du champion de France de la saison passée. Si Christophe Dupont, le président du club de basket orléanais, ne cherche pas d'excuses à ses joueurs, il tente néanmoins de comprendre les ressorts de ce début de championnat très laborieux. Les blessures de quatre joueurs importants dans le dispositif de l'équipe, dont celles de Brian Greene, le capitaine, expliquent, selon lui, le manque de performance de l'OLB. Samedi 1er novembre, les basketteurs orléanais seront confrontés au Havre, au Palais des sports. Avec l'interdiction de perdre. Entretien.

PRO A. L'OLB doit impérativement se refaire une santé sportive, samedi 1er novembre, à domicile face au Havre (8e du classement) après la lourde défaite concédée, lundi 27 octobre, sur le parquet de Limoges (2e), champion de France en titre.

LIGUE 2 - L'USO et Créteil, 14ème et 15ème au classement de Ligue 2, n'ont pu se départager, vendredi soir, sur la pelouse du stade de La Source (1-1)

TOUR DE FRANCE - Orléans sera, cette année encore, privée de Tour de France. Comme toute la moitié centre de la France désertée par la Dame de Juillet. Voilà donc un tracé atypique soigneusement concocté par les spécialistes d'Amaury Sport Organisation (ASO). En effet, la 102e édition d'une course de 3.344 kilomètres fera la part belle aux grimpeurs mais certainement pas aux spécialistes du contre-la-montre qui n'auront droit qu'à 14 petits kilomètres de «chrono».

Le Tour s'élancera donc de la ville d'Utrecht aux Pays-Bas, le 4 juillet, et passera, d'Est en Ouest, par l'extrémité nord de l'Hexagon, puis par sa moitié sud - d'Ouest en Est cette fois -, via ses grands massifs. Et il s'étirera haut, puisqu'il passera plus d'une fois les 2.000 mètres d'altitude. Au centre de la France en revanche, c'est le vide complet.

Un vide que les élus orléanais comblent par l'espoir de décrocher la palme en 2016. En tout cas, la Ville se portera bien, à nouveau, candidat, comme chaque année depuis 2008. La dernière fois qu'Orléans a accueilli la Grande Boucle, c'était en 2001, faisant office de ville de départ. Il faut, en revanche, remonter à 1974 pour voir Eddy Merckx couper la ligne d'arrivée à La Source. Mais recevoir la plus grande course du monde dans sa commune a un coût. Comptez environ 60.000 € pour une ville départ et 100.000 € pour recevoir une arrivée.

apostrophe45 a recueilli l'analyse de l'enfant du pays, le Giennois Pierre Rolland. Le coureur du team Europcar, qui fera l'impasse sur le Giro 2015, se veut enthousisate en découvrant le tracé du Tour de France.

apostrophe45. C'est un Tour de France atypique qui semble vous plaire.
Pierre Rolland. C'est un Tour atypique, en effet, car on traverse la France d'Est en Ouest, puis d'Ouest en Est avec beaucoup de plaines en début de course, à l'image de la Normandie ou de la Bretagne. Et ce, avant de nous lancer à l'assaut des Pyrénées et des Alpes. Juste, notons qu'il y a peu de transition entre les deux massifs. Et c'est très bien car j'adore la montagne. Là, il y aura peu de récupération entre les deux massifs et, franchement, ça me plaît énormément.

 « Il y aura peu de récupération entre les deux massifs et c'est très bien car j'adore la montagne »

apostrophe45. C'est donc de bon augure car la France a envie de revoir un coureur français gagner le Tour, 30 après la victoire de Bernard Hinault. 
Pierre Rolland. C'est un super parcours en effet, sachant que les étapes 19 (Saint-Jean-de-Maurienne – La Toussuire (138 km) et 20 Modane – L’Alpe d’Huez (110 km) sont deux étapes que j'ai déjà gagnées en 2012 et en 2011, donc je vais arriver sur un terrain déjà conquis, ce qui est un gros avantage. Mon moral est optimal aujourd'hui parce je maîtrise parfaitement ces routes et ce parcours. En plus, ça me fait plaisir de repasser par La Toussuire et L'Alpe d'Huez, qui est une étape identique à celle que j'ai gagnée.

«Je vais arriver sur un terrain déjà conquis»

apostrophe45. D'autant que le contre-la-montre individuel n'est que de 14 kilomètres, ce qui doit, là aussi, vous satisfaire.
Pierre Rolland. Il est clair que c'est tout à mon avantage, alors que je ne suis pas un spécialiste de cette discipline.

apostrophe45. Orléans candidate depuis 2008 pour accueillir le Tour de France, ce ne sera visiblement pas encore pour cette année. Le regrettez-vous ?
Pierre Rolland. Je sais qu'Orléans se porte candidat depuis plusieurs années et que les élus sont très déçus de ne pas recevoir le Tour en 2014 mais il n'y a pas qu'Orléans. Une bonne partie de la France sera délaissée en 2015 et la difficulté est, justement, de parvenir à modifier, chaque année, le tracé pour faire plaisir à un  maximum de monde. La Bretagne, par exemple, n'a pas été à la fête pendant deux ans mais on y retournera en 2015. Pour ma part, j'aimerais bien vivre une étape à domicile car, pour un coureur, c'est toujours plaisant de revoir sa ville, sa région comme candidate au Tour.

« J'aimerais bien vivre une étape à domicile »

apostrophe45. Si moralement, ça a l'air d'aller, comment vous sentez-vous physiquement ?
Pierre Rolland. Je reprends un profil d'entraînement en salle, individuel, avec de la gym, etc… On va dire que pour moi, c'est un peu la rentrée des classes avec ce nouveau tracé du Tour de France.

tdf.jpg

Les 21 étapes du Tour de France 2015 :

1. Utrecht – Utrecht (13,7 km, contre-la-montre)

2. Utrecht – Détroit de Zélande (166 km)

3. Anvers – Huy (154 km)

4. Seraing – Cambrai (221 km)

5. Arras – Amiens (189 km)

6. Abbeville – Le Havre (191 km)

7. Livarot – Fougères (190 km)

8. Rennes – Mûr-de-Bretagne (179 km)

9. Vannes – Plumelec (28 km, contre-la-montre par équipes)

Jour de repos à Pau

10. Tarbes – La Pierre-Saint-Martin (167 km)

11. Pau – Cauterets (188 km)

12. Lannemazan – Plateau de Beille (195 km)

13. Muret – Rodez (200 km)

14. Rodez – Mende (178 km)

15. Mende – Valence (182 km)

16. Bourg-de-Péage – Gap (201 km)

Jour de repos à Gap

17. Digne-les-Bains – Pra-Loup (161 km)

18. Gap – Saint-Jean-de-Maurienne (185 km)

19. Saint-Jean-de-Maurienne – La Toussuire (138 km)

20. Modane – L’Alpe d’Huez (110 km)

21. Sèvres – Paris Champs-Elysées (107 km)

Retrouvez le nouveau site de Pierre Rolland et son palmarès en cliquant ici.

Propos recueillis par Richard Zampa

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg