Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Janvier 2018, 02h34

Deux fédérations régionales de syndicats d'exploitants agricoles (FRSEA) ont appelé à des actions mercredi pour interpeller le gouvernement.

« Nous déciderons lundi de l'ampleur de la mobilisation », a indiqué à l'AFP Luc Smessaert, président de la FRNBP.

CONFLIT - Face à une « année catastrophique » pour les agriculteurs, deux fédérations régionales de syndicats d'exploitants agricoles (FRSEA) ont appelé à des actions mercredi pour interpeller le gouvernement. La fédération Nord Bassin Parisien (FRNBP) prévoit de manifester à Amiens et celle du Centre-Val de Loire à Orléans.

 Une « année catastrophique »

« Nous déciderons lundi de l'ampleur de la mobilisation », a indiqué à l'AFP Luc Smessaert, président de la FRNBP. Dans la vaste zone Nord Bassin Parisien, qui comprend onze départements et la région Ile-de-France, les agriculteurs vont perdre en 2016  « plus de 2 milliards d'euros par rapport à la moyenne des cinq années précédentes », selon cette fédération pour qui il s'agit d'une « année catastrophique ».  En cause notamment : les fortes pluies du mois de juin, la sécheresse de fin d'été et les prix bas sur le marché mondial.  Ces éléments s'ajoutent aux crises du lait et de la viande en cours depuis plusieurs mois. 

« Nous sommes face à un déni complet de la part du gouvernement »

Alors que les agriculteurs font face à « la crise agricole la plus grave depuis plus de cinquante ans, nous sommes face à un déni complet de la part du gouvernement », a affirmé M. Smessaert en regrettant l'absence de mesures immédiates. 

« L'Etat a décidé de prendre acte de la mort envisagée de notre agriculture sans daigner lever le petit doigt », a déploré de son côté la FRSEA du Centre-Val de Loire. Selon elle, les intempéries du début de l'année ont entraîné « 1,2 milliard d'euros de pertes pour notre région ».  

Avec AFP