Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Août 2018, 08h32

Durant la réhabilitation du complexe nautique de La Source, un bassin nordique éphémère va ouvrir. Et un centre aqualudique est toujours en vue. 

« Les trois piscines actuelles - Palais des sports, Victor-Fouillade et La Source - coûtent à la ville 2 millions d’euros par an en entretien et en personnel », Soufiane Sankhon. 

L'EAU À LA BOUCHE - Soufiane Sankhon, adjoint en charge des Sports à Orléans, a parfaitement en tête les mensurations du futur complexe nautique de La Source : un bassin découvert de 50 mètres avec huit lignes d’eau muni d’un aileron mobile central pour diviser le bassin en deux ; un bassin de 25 mètres avec six lignes d’eau équipé d’un plancher mobile pour aquabike, aquagym et les personnes à mobilité réduite ; un bassin d’apprentissage pour les enfants et les bébés nageurs ; et une fosse de plongée de six mètres. L’élu a aussi bien en mémoire le coût de cette structure de 4.400 m2 dont les portes devraient ouvrir en septembre 2019 : 14,1 millions d’euros. Le groupement pressenti pour réaliser cette réhabilitation d’envergure est BFCP.

CNLS 6.png
Les vues du nouveau complexe nautique de La Source. (doc. DR.)

Orléans a donc choisi d’investir dans les équipements nautiques puisqu’un centre aqualudique doit également voir le jour en lieu et place de la vieille prison, dans le quartier Gare cette fois. 20 millions d’euros HT seront également investis dans cette structure. 

CNLS 1.png
CNLS 2.png

Alors, quand on interroge l’élu sur la pertinence de telles dépenses à l’heure où la Cour des comptes pointe du doigt la difficulté pour les intercommunalités de rentabiliser les piscines dont le coût est toujours très élevé, il est sûr de son arithmétique. « Les trois piscines actuelles - Palais des sports, Victor-Fouillade et La Source - coûtent à la ville 2 millions d’euros par an en entretien et en personnel. On estime que cet argent peut être utilisé autrement et donc pour réhabiliter la piscine de La Source notamment »

CNLS 3.png

Un bassin nordique éphémère ouvrira dans dix jours 

Une quatrième piscine a été fermée par la ville en 2014 dans le quartier de La Source : celle place Albert-Camus, qui était également trop vétuste, et dont le coût d’entretien - 100.000 euros annuels - ne se justifiait pas pour trois mois seulement d’ouverture puisque cette piscine était à ciel ouvert. Or, le temps des travaux de réhabilitation de l’autre piscine à La Source, elle va rouvrir mais sous la forme d’un bassin nordique éphémère cette fois : autrement dit une piscine de plein air mais avec une eau à 27/28°C et des protections latérales pour limiter les agressions de froid, et celles du vent en particulier. « Je vais souvent au Luxembourg, et j’y ai vu de telles structures. Celle de La Ferté-Saint-Aubin qui a aussi un bassin nordique a été également une source d’inspiration ». Un investissement de 700.000 euros pour une piscine qui fermera donc ses portes quand le complexe nautique de la Source accueillera ses premiers nageurs. « On ne voulait pas que les clubs et que les scolaires soient pénalisés par cette fermeture. On a donc été vigilants pour qu’ils puissent être prioritaires pour occuper cette piscine éphémère. » Annoncée la semaine dernière, l’ouverture de ce bassin nordique a été repoussée au 15 mars prochain.  

CNLS 5.png
L'ancienne piscine de La Source va ainsi être totalement réhabilitée. (Photo. DR)

Récapitulons : une piscine éphémère qui doit ouvrir dans dix jours dans le quartier de La Source, un centre nautique totalement rénové qui sortira de terre en septembre 2019 dans ce même quartier, et un centre aqualudique programmé dans le quartier Gare cette fois. Des dépenses d’investissement très lourdes mais qui, l’élu en charge de ces dossiers l’assure, ne feront pas boire la tasse aux finances de la ville…

A. G.