Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Octobre 2017, 09h09

TRIBUNE - David van Hemelryck, porte-parole du collectif Tout Sauf Macron, pilote de la banderole Hollande Démission et du drapeau tricolore de 40 mètres, est candidat aux législatives à Orléans (dans la 2e circonscription du Loiret). À travers cette tribune, il revient su «« l'affaire Ferrand », ministre de la Cohésion des territoires, après les révélations du Canard Enchaîné. Il en profite, au passage, pour égratigner le chef de l'État, Emmanuel Macron, dénonçant « une élection volée ».

 

« Si vous n'avez pas suivi, en deux mots, (Richard) Ferrand, président «bénévole» d'une mutuelle, a fait attribuer un marché à sa compagne par celle-ci, obtenant plus de 500.000 € de plus-values. Sa compagne n'avait investi que 100 € et devenait, ainsi, millionnaire par un simple tour de passe-passe. Aujourd'hui, nouveau témoignage accablant : l'ancien bâtonnier de Brest témoigne que le contrat «d’achat conditionnel» des immeubles ensuite loués à la mutuelle était, au début, au nom de Ferrand. 

Ainsi, (Richard) Ferrand a tout organisé pour enrichir scandaleusement sa compagne. C'est comme cela qu'il conçoit le service bénévole d'une mutuelle ? Ce même (Richard) Ferrand qui employait son fils à l'Assemblée. Ce même (Richard) Ferrand qui menait la charge « pour la moralité » et qui pourfendait (François) Fillon.

Je pose la question : Monsieur Macron a réussi à passer entre les mailles du filet, il n'y a eu aucune enquête sur les millions «disparus», aucune enquête sur les fonds de Bercy utilisés apparemment au profit de sa campagne électorale : 120.000 € de dîners (livre enquête : Dans l'enfer de Bercy) ou les 380.000 € dépensés en une seule soirée à Bercy pour entretenir ceux qui, sûrement, vont l'appuyer par leurs réseaux et leurs dons pour sa campagne. Monsieur Macron, après avoir évité toute enquête sur vos propres affaires, allez-vous, avec Monsieur Bayrou, protéger votre ami (Richard) Ferrand ?

«L'absence d'enquête sur (Richard) Ferrand jette une lumière sombre sur le mouvement En Marche! »

Nous sommes en pleines législatives et je suis candidat à Orléans. Une autre petite question aux autres candidats : si vous lancez une soirée à 380.000 € où vous recevez des électeurs et donateurs potentiels juste avant de lancer votre mouvement et votre campagne officielle, allez-vous vous posez la question d'intégrer cette soirée à vos comptes de campagne ? J'espère ! Et si, en plus, l'argent qui finance cette soirée est obtenu sur les fonds publics, cela sent à plein nez le détournement de fonds, la loi électorale sur le financement des campagnes est alors bafouée.

Mais ce n'est pas par ce «petit détournement» que l'élection a été volée. Bien plutôt, par l'acharnement judiciaire et médiatique permanent envers les opposants de Macron. Et uniquement envers ses opposants. Afin de faire perdre à Fillon quelques centaines de milliers de voix, suffisantes pour prendre le pouvoir dans cette élection, de facto, à un seul tour. Marine (Le Pen) n’ayant jamais eu aucune chance.

L'absence d'enquête sur (Richard) Ferrand jette une lumière sombre sur le mouvement « en marche ». Est-ce un mouvement colonisé par des imitateurs du banquier Rothschild, prêts à toutes les combines pour arriver au pouvoir tant qu'elles ne sont pas repérées ? Un club où les ambitieux se protègent mutuellement en attaquant les autres mais en se protégeant de toute enquête ?

L'absence d'enquête sur (Richard) Ferrand jette le discrédit sur toute la campagne présidentielle, les manigances des complices qui ont porté un banquier au pouvoir. »

David van Hemelryck,
candidat dans la 2e circonscription du Loiret

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg